Gioia Albano

Retour à la liste

Ajouté le 12 mars 2020

Recyclage dans le subtil


Nous ne pouvons pas ignorer ce qui se passe en ce moment (la syndrome du coronavirus avec tous son début de "consequences".... ). 

Moi je le vive un peu à double tour : j'ai mon identité italienne d'origine et celle acquise français car je vive ici depuis presque quinze ans etc.

Je passe sur la panique, les supermarchés vidés, le trop d'infos , les infos erronées, les gens qui paniquent et celles aussi qu'ils en foutent , etc etc etc

Plusieurs réflexions donc. 

Pour commencer : recycler pour moi ça veut dire également transmuter. Or on peut transmuter des matières bien sur mais c'est aussi valable pour les actions et la pensée et plus encore.

Et dans un moment comme celui-ci où toute l’humanité d'une façon ou une autre est confronté à quelque chose de relativement "nouveau" ils nous est demandé de transmuter.

Par qui ? Nous mêmes et l'univers je dis moi, sachant que c'est la même chose.

Pour certains c'est un travail qui a déjà démarré, d'autres ils ne le savent pas encore et puis il y a ceux qui vont faire résistance. Pour certains déjà l'intuition de nouveaux horizons se traduit dans le réel : nouveaux façon de se rapporter aux autres, au travail, aux habitudes, à ces peurs.

Inventer, transformer, regarder l'opportunité qui se présente.

Je le vive comme un moment où c'est bien de se connaître un peu et savoir où on veut aller toute en sachant qu'on suivra de toute façon un mouvement plus grand dont on fais partie.

Le maître mot été déjà dans ma vie surtout ces derniers mois : transformer/transmuter. 

Et ça se passe aussi bien dans la matière que sur des plans plus subtils. 

En ce moment ça résonne encore plus fort et ce n'est peut-être que la premiere fois 

 img-20200301-155801233.jpg

 

Créé avec Artmajeur