Gioia Albano

Blog

Debut d'une nouvelle galerie avec les cartes du projet "Femmes qui habitent la mère"

Ajouté le 21 déc. 2019

Depuis longtemps maintenant je travaille à ce projets de cartes avec une écrivaine italienne Nicoletta Banzi q'a écrit des racontes dédiés au voyage de la mère pendant la grossesse, l'accouchement et après la naissance.

Il s'agit d'archetypes féminins qui inspirent et font réfléchir, qui peuvent soutenir ces passages importants et toute une existence.

J'ai eu l'honneur de créer les images pour ce projet.

Les cartes sont déjà disponibles en italien et vont être traduites en anglais et français (pour le moment sur demande)

La galerie va être publié prochainement

"

FEMMES QUI HABITENT LA MERE

En chaque femme existent des déesses qui vont l'accompagner, elles se réveillent en des moments particuliers de sa vie alors que en d'autres moments elles reposent tranquillement.

Les changements hormonaux et l'immersion dans l’émotivité que la femme expérimente pendant la grossesse, l'accouchement et la phase puerpérale vont animer des créatures anciennes et puissantes en elle.

"

Gioia

Vous étés les bienvenus : à rejoindre ma liste de contact privés  

img-20190912-wa0001.jpg

  

Recyclage, tout un art

Ajouté le 14 déc. 2019

De fil en aiguille va le recyclage. 

recyclage-blog.jpg

Dans ma tête ça fuse dans tous les sens, plusieurs points se relient. Cette fois l'occasion c’était le tri dans la chambre de ma fille la plus petite (8 ans, c'est elle qui décide son trie, par contre c'est moi qui lance la balle quand je vois que ça déborde, bref...)

Je la vois vider entre autre une bonne boite de rangement remplie de Barbies etc.

"T'es sure?" je demande

"Oui, oui"

"Sure sure???"

Ma pensée va à : 1) combien de temps j'ai mis,  il y a peut-être 2/3 ans, pour trouver telle bagnole de Barbie, 2) combien ma mère a dépensé, 3) mon père artiste lui aussi qui récupère entre autre des morceau ou des parties de poupées/Barbies.....

Rangement/trie/recyclage. Très classique : on emmène chez ma copine Isa que depuis des années récupère et dispatche à différents associations, chez les gitans, et je ne sais pas où encore.

Nous sommes cinq avec trois enfants qui grandissent, nous sommes relativement critiques mais pas immunisée complètement à la société de consommation, désolée! 

Alors on donne, c'est un premier pas. Oh combien des fois je vois des jouets pourrir (et vêtements, et autres encores) à coté des poubelles dans les alentours ? 

Comme quoi il y a toujours quelque chose à apprendre et à faire.Ranger, trier recycler c'est aussi dans sa tête. Une fois je ne sais plus où j'avais lu que la façon que nous avons de ranger/stocker c'est le reflet de ce que nous avons dans la tête. 

Je pense que c'est vrai au moins en partie, en tout cas moi ça correspond (et ma fille aussi ! ).

Je cumule, je range un peu, je fais plein de projets. 

En suite le temps, mon évolution, la vie, l'age.... font aussi leur travail.

Alors les projets se trient, certains pensées aussi, mon experience et mes vibrations augmentent. 

La vague de la vie fait que un tel projet n'a plus de sens pour moi ou pas suffisamment. 

Les priorités changent. Telle pile de materiel , tel livre peut-être, tel jouet vont mieux servir à d'autres.

Allez-hop on trie, on donne, on recycle éventuellement.

On fait du vide pour autre chose. On crée de l’espace. Et on fait de l'art of course. 

Si tu es une artiste et que tu pratique entre autre le recyclage tu peux rejoindre notre groupe fb ici ----> Recyclage d'artiste

Gioia

Vous étés les bienvenus : à rejoindre ma liste de contact privés  

recyclage-blog-2.jpg

Votre offre pour un tableau

Ajouté le 23 nov. 2019

J'ai commencé à produire donc des oeuvres en offre libre, pour le moment que des petits format. Deux ont été vendus.

C'est très intéressant pour moi de comprendre ce qui se passe en vous quand vous devez proposer un prix. Quelqu’un m'as  fait part de la peur de m'offenser en proposant un prix qui ne correspondrais pas à celui attendu. Mais pourquoi cette peur ?

D'une part je peux bien sur la comprendre. Mais ce qui m’intéresse, parmi les raisons de cette démarche, c'est sur quoi la personne que se connecte avec une oeuvre que elle regarde elle a vraiment peur. S'agit de quelque chose lié à l'artiste qui a fait l'oeuvre ou c'est un jugement sur soi-même ? Le fait de se sentir peu-être mal honnête ? Ou pas intelligent pour donner un prix ?

Ou autre chose? 

Bien sur nous vivons dans un monde qui ne marche pas de cette façon.

Ce qui m’intéresse est que la personne qui se rapproche d'une oeuvre, n'importe quelle personne en quelque sorte s'interroge et prends son pouvoir dans la démarche.

C'est ce que les collectionneurs et acheteurs d'art font. Et moi j'ai envie que soit possible pour un plus large nombre de personnes.

Je ne sais pas encore où cette démarche va aboutir mais pour le moment je suis assez curieuse de la suite.

Gioia

Vous étés les bienvenus : à rejoindre ma liste de contact privés  

img-20191123-160800092.jpg

 

Une offre pour un tableau

Ajouté le 15 nov. 2019

Depuis un moment j'avais en tête cette idée de proposer des tableaux (des petits format pour le moment) et donner aux personnes la possibilité de proposer un prix.

Il ne s'agit pas de brader mon travail mais de ouvrir aux personnes pour les quelles une connexion se crée la possibilité d'oser, de faire eux même une démarche avec cette connexion, ce désir, ses possibilités, son réel et ses peurs aussi.

Et d'ouvrir bien sur la possibilité d’acquérir une ouvre originale aussi. Car l'art pour moi elle doit être accessible à tous ceux qui vivent cette connexion.

Or c'est peut-être pas si facile de réfléchir dans ce sens et j'aimerais que les personnes s'interrogent sur la raison ou les raisons. De mon coté tout un monde s'ouvre, liée bien sur à ma réalité, mes croyances, mes peurs . C'est possible donc que de l'autre coté soit le cas aussi.

Mais il est possible de transformer tout ça. A suivre

Gioia

Vous étés les bienvenus : à rejoindre ma liste de contact privés  


bid-project.jpg

 

Trois

Ajouté le 30 oct. 2019

Ma troisième leçon c’était : où va-t-il mon pouvoir? Il reste avec moi et il me nourrit et il grandit? Il est avec moi ou en quelque chose d’extérieur ? Que ce soit une croyance, un projet  qui se substitue à moi , une autre personne que je  dis d'aimer ?

 Chaque fois c'est une découverte car c'est quelque chose que j'oublie assez facilement . Les choses vont bien , je suis contente. Je consider que ça ne va pas comme je veux, je suis mal.

Je simplifie bien sûr mais c'est un peu ça. Il ne s'agit pas de verre à moitié vide ou plein. Je ne suis pas positiviste même si ça ne fait pas de mal...

Mais es-ce que je ne suis pas toujours la même âme ? Es-ce que mon pouvoir, cette espèce de force tranquille et sereine qui me tiens ancrée au sol tout en étant en contact avec le divin (que chacun donne pour ces mots sa propre définition) depends vraiment de ce qui se passe à l’extérieur, de ce qui c'est passé avant, de ce que j'ai peur se passera après ? D'une autre personne "bonne" ou "mauvaise" pour moi ?

Depuis pas mal de temps dans mes tableaux je parle de suivre son propre chemin, reconnaître son âme, son vrai soi, sa propre mission/experience (là aussi à chacun sa définition) .

Disons que certains points se sont clarifiés , un peu dans la douleur car il m'a fallu doubler les efforts pour ne pas me perdre malgré les secousses. Mais ce n'est pas encore acquis car chaque jour il faut que touche avec un doigt mon vrai soi et que je le reconnaisse pour ne pas me faire importer par le quotidien.

Gioia

Vous étés les bienvenus : à rejoindre ma liste de contact privés  

img-20191026-131104831.jpg

   

Deuxième lesson que j'ai apprise

Ajouté le 21 oct. 2019

On parle beaucoup du moment présent dans un monde qui semble courir de plus en plus vite. A tous nous est arrivé par moment de se dire "Mais où va t'on nous ?"

Et pourtant c’était la deuxième chose que j'ai re-découverte dans le travail que j'ai eu à faire sur moi ces derniers mois si ainsi on peut dire.  

Car oui, j'ai la tendance de façon mécanique à oublier en me faisant happer par le rythme des journées . Jamais là où je suis. Mais on peut être créatif seulement dans le moment présent.

Si l'esprit se précipite dans de nombreux futurs hypothétiques possibles ou impossibles ou dans le deuil d'un passé (ou peut-être simplement de la vision que nous avons du passé), on ne peut pas créer.

On peut créer juste maintenant

Gioia

Vous étés les bienvenus : à rejoindre ma liste de contact privés  


img-20191005-111109251.jpg


Première lesson que j'ai appris

Ajouté le 15 oct. 2019

La vie et les ouvres d'un artiste sont forcement imbriquées l'une avec les autres. C'est la raison pour la quelle je voulais partager certains "lessons" que je pense avoir reconnues suite au une experience récente et assez difficile de ma vie. En cette phase ce dernier tableau "Lilith and the elephant" (Collection : The containers / Les conteneurs)  a été un compagnon particulièrement proche.  

Première leçon: soyez créatif, vraiment. Je ne parle pas forcement de faire de l'art car nous sommes habitues tous à considérer comme creation un tableau, une statue, ou d'outre type d' oeuvres artistiques qui se prêtent à cette etiquette. Et pourtant je me refer ici surtout à un elan de création. Et si on regarde bien nous l'avons ressenti tous au moins une fois. Une espèce de satisfaction, d'accomplissement quand deux partie peu utilisées de notre cerveau et de note âme ne font plus qu'un dans une action donnée. C'est ça la creation. 

C'est pour ça que nous sommes tous créatifs et nous ne le savons pas . Être créatif signifie pratiquer la creation dans tous les aspects de la vie.

Premier invite que je vous fait : trouvez vos petits et grands moments et RECONNAISSEZ-les !

img-20191005-111046539.jpg

Gioia

Vous étés les bienvenus : à rejoindre ma liste de contact privés 

Lilith and the elephant (Lilith et l'elephant)

Ajouté le 13 oct. 2019

C'est l'un des tableaux les plus difficiles sur lesquelles j'ai travaillé.Et je me suis empressé de le terminer pour l'exposition, j'avais peur de ne jamais y arriver !

C'est vrai que chaque tableau vit ce moment d’équilibre particulier où vous devez terminer et laisser partir. Comme avec les enfants.
Celui-ci a également été un compagnon dans cette dernière période très difficile de ma vie

J'ai appris (ou au moins reconnu) de nombreuses leçons de vie, car la vie nous présente toujours ce que nous sommes censé apprendre. 

Maintenant il est temps de pratiquer

Gioia

Vous étés les bienvenus : à rejoindre ma liste de contact privés 


artmajeur-lilith-and-the-elephant-healing-art-gioia-albano-art.jpg


Ajouté le 6 oct. 2019

Exposition en cours

L'elephant

Ajouté le 25 sept. 2019

En travaillant sur le troisième des "Containers"
Cit .

"...Dans le bouddhisme, le symbole de l'éléphant est une image de la force mentale et de l'éveil. Au début de son chemin vers l'illumination, l'esprit incontrôlé est décrit comme un éléphant sauvage et gris, détruisant de manière imprévisible tout sur son passage.Lorsque nous commençons à reconnaître le pouvoir de notre esprit et commençons le processus de réveil, notre image mentale se transforme en un éléphant blanc qui est dirigé dans le but véritable de la vie.
En apprivoisant l'esprit, nous avons tendance à le renforcer, en canalisant ses pensées dans la résolution et en choisissant notre propre réalité. "

Gioia

Créé avec Artmajeur