Gioia Albano

Blog

Ajouté le 12 sept. 2019

C'est demain, édition 2019 ;-)

Mimet (FR - 13)

Lilith

Ajouté le 6 sept. 2019

Le temps ne sont pas faciles ici , il y a beaucoup des elements qui bougent.

Ce n'est pas toujours evident de garder la bonne attitude de guerrière alors qu'on gratte le fond, ni de travailler de façon régulière chaque jour sur un tableau, même si tout ce qui se passe autour en réalité ça travaille déjà dessus 

A ce propos je me suis interrogée sur pourquoi le nom de Lilith ? 

Pas tous savent (moi non plus d'ailleurs) qu'il s'agit de la première femme d’Adam , également crée avec la terre , qui c'est rebellée car elle ne voulais pas se soumettre  et malgré le rappel du Divin elle n'a jamais acceptée de revenir dans l'Eden.

J'assimile Lilith à la guerrière insoumise (en tout cas pour ce qui concerne sa naissance car en suite son image se corse pas mal), féminin complémentaire et égale du masculin .

Et ce n'est pas anodin qu' elle soit apparue maintenant ni que elle soit difficile à travailler....

A' suivre

Gioia


Container trois....Lilith et l'elephant ? (titre provisoire)

Ajouté le 2 sept. 2019

Je me suis rendue compte, avec surprise j avoue, que je n'ai pas écrit depuis un mois.

Ce mois a été dense à niveau du travail intérieur et du coup j'ai plusieurs tableaux en cours

Je renoue le lien avec vous en vous présentant ce detail d'un des tableaux en cours dans la collection des Containers ( "Les conteneurs")  

Comme souvent  j'ai un titre (jamais anodin) qui se pointe dans ma tête , là c'est "Lilith et l'elephant) . Et comme je ne crois pas au hasard.....

A suivre, à très vite

Gioia 


The containers deux

Ajouté le 5 août 2019

Je viens de terminer (presque) le deuxième tableau qui je consider faire partie  de la collection "The containers" (Les conteneurs)

Ici quelque détail , le tableau sera publié dans quelque jour.

J'entame la le troisième ainsi que une réflexion par rapport au format car pour le moment les trois premiers de la série ont le même format (46 x 55 cm) . A la base s'agit de toiles de récupération, je travaille  en effet sur le dos d'une toile qui a précédemment servi et que est restée inachevé dans l'atelier depuis le temps.

Au départ mon premier automatisme ça été de chercher à rester sur le même format . Et puis, très subtilement et pas sans difficulté je dois dire (c’est marrant !)  je me suis dite que j'avais le droit d'utiliser des toiles différentes et tester d'autres formats....

Je je veux pas me bloquer ou m'auto-saboter, la limite est parfois assez vicieuse et subtile .

Combien de petits mechanisms comme ça jouent chaque jours en nous ?

Et pourtant parmi les raisons de cette collection il y a justement le lâcher prise, le reconnaissance mais l'abandon aussi d'emotions qui nous avons pas forcement envie de nous trainer comme des boulets car si elles ont le droit d'exister elles n'ont pas le droits de nous parasiter.

Il y a aussi une envie d’éclater les lignes, les contours que pourtant j'affectionne beaucoup pour une raison esthétique mais qui prennent aussi un sens parfois different....à explorer. Ca commence justement avec ce deuxième tableau en recherche de titre et sa référence à la mosaïque sur forme de collage...A suivre 

Vous étés les bienvenus : à rejoindre ma liste de contact privés  

Gioia



Emptiness... le vide

Ajouté le 31 juil. 2019

"Emptiness" c'est un petit tableau que je viens de terminer pendant mes vacances corses 

J'avais grand besoin de faire le vide . C'est très commune . Le difficile c'est de pouvoir le faire tout le temps quand nécessaire car notre mental pourtant très utile  a tendance à prendre toute la place même quand sa presence n'est pas utile ou requise .

Ce vide peux faire peur, en tout cas c'est mon cas. Car j'ai l'intuition que dans ce vide si bénéfique il y a que mon essence ultime....ou première. Il n'y a pas de status sociale, il n'y a pas de "je", il n'y a pas d'opinions , il n'y a pas de rôles ...même pas le rôle de l'artiste. On peut se méprendre et croire ainsi que c'est le grand RIEN alors que en fait c'est le grand TOUT.

Mais c'est vrai que ça peux donner les vertiges , il faut l'apprivoiser .

J'ai la chance d'avoir l'art dans ma vie comme outil. Ils n'existent d'autres . Je vous suggère et je vous souhaite de trouver le votre. La méditation peut être un outil, et rien que la dedans le choix est vaste. 

Vous étés les bienvenus : à rejoindre ma liste de contact privés  

Gioia

Healing the world et Expo (13)

Ajouté le 28 juil. 2019

"Healing the world" a été crée en 2017. Lui aussi il s'inscrit dans un debut de virage de mon travail. 

Nous sommes éduqués à croire que tout commence et fini ici et dans notre corps physique sur cette terre.

Personnellement je n'ai jamais pu croire qu'on arrive par hasard du néant et que à la fin on disparaît à jamais.

Mais à ce propos que chacun croit ce qu'il veut , je ne rentre pas ici dans le mérite de cette question.

Mais dans tout les cas, ici et maintenant, nous sommes porteur d'une responsabilité vis-à-vis de nous meme  et de notre monde. Car soyons honnête : peut-on vraiment être juste de passage et ne pas prendre de responsabilité ? 

Et être responsable de nous et de notre monde vaut dire que nous soyons contre quelque chose ? En théorie à voir le monde il y a de quoi. 

Si nous sommes pas grand chose nous ne pouvons rien donc que nous soyons là ou pas n'a pas beaucoup de sens.

Peut-on vraiment se regarder dans la glace et accepter cette fatalité le cœur léger ?

A quoi bon alors d'aimer, faire des projets, avoir des enfants, être heureux ou autre ?

Je crois que nous sommes tous responsables de nous memes et de l’énergie que faisons circuler car tout est lié et cela va bien au delà de notre opinion. Les idée et les principes sont importants apparemment mais c'est vraiment ce qui peut nous définir ? 

Je suis responsable de ce que je met dans le monde pour que il y ai évolution (et je ne me refer pas à l'evolution technologique). 

Et ce que je met dans ce monde ne s’arrête pas quand mon corps n'est plus là. C'est propre à chacun de trouver comme exprimer cette responsabilité. 

Actuellement ce tableau fait partie d'une nouvelle exposition locale ici à Mimet (France, 13) :  "Femmes en évolution " à l'institut de beauté "Pannonica" (lieu de rencontre de l'art et du corp où des concerts et des expositions sont régulièrement organisés).

Jusqu'au 19 Août.  

Vous étés les bienvenus : à rejoindre ma liste de contact privés  

Gioia


In the deepest roots (La femme arbre) en Expo (13)

Ajouté le 24 juil. 2019

"In the deepest roots" (Woman tree/Femme arbre) 

C'est pour moi un glorieux hommage qui a consacré un premier tournant dans mon travail artistique (2017) .

On parle ici de la magie d'une nouvelle vie qui se développe dans le corps de la femme. J'ai très souvent célébrés les meres et la femme car le boulot physique, psychologique et émotionnel  (juste pour ne citer trois aspects) est énorme et fondamental et il ne faudrait jamais l'oublier. 

Mais toute femme est une mere créatrice. Ce pouvoir de creation est part de notre nature.  J'ai souvent utilisé le parallèle avec l'arbre car l'arbre crée une connexion entre la terre et le ciel.

Je voulais célébrer ici l'importance des racines, de le nourrir et les nettoyer pour qu'elles puissent nous porter vers le ciel ainsi que retrouver l’énergie du ciel pour la ramener à la terre. Car cette énergie que nous sommes et dont nous faisons partie voyage dans les deux sens.  

Actuellement ce tableau fait partie d'une nouvelle exposition locale ici à Mimet (France, 13) :  "Femmes en évolution " à l'institut de beauté "Pannonica" (lieu de rencontre de l'art et du corp où des concerts et des expositions sont régulièrement organisés).

Jusqu'au 19 Août.  

Vous étés les bienvenus : à rejoindre ma liste de contact privés  

Gioia


Divine Feminine nude ET expo (13)

Ajouté le 19 juil. 2019

"Fragments of color" c'est le seul mosaïque que j'ai réalisé jusqu’à maintenant mais je ne pense pas qui restera le dernier même si trois ans se sont écoules depuis celui-ci . J'ai une fascination pour les techniques "lentes" comme la mosaïque et la pyrogravure que j'ai pratiqué plus souvent ce qui est apparemment en contrast avec ma personnalité primaire apparente . 

Celui-ci faisais partie de la collection de quatre tableaux présentant la même femme de dos réalisée avec quatre techniques différents. Les autres sont déjà partie (ces derniers mois d'ailleurs, elle datent de debut 2015).

C’était une célébration du corp de la femme muse et inspiratrice dans mon travail depuis toujours.

Il fait partie d'une nouvelle exposition locale ici à Mimet (France, 13) :  "Femmes en évolution " à l'institut de beauté "Pannonica" (lieu de rencontre de l'art et du corp où des concerts et des expositions sont régulièrement organisés).

Jusqu'au 19 Août.  

Vous étés les bienvenus : à rejoindre ma liste de contact privés  

Gioia


En nature - Croquis pourquoi ? #8

Ajouté le 17 juil. 2019

Dans la vie il y a apparemment des phases dans les quelles nous sommes plus ou moins sensibles à certains choses

J'ai toujours aimée les espaces vertes, la mer , les arbres. Petite j'ai eu ma période vétérinaire.

Mais c'est depuis quelques années que je caresse véritablement l’idée de me cacher dans une grotte au fin fond d'une forêt ou alors très haut sur une montagne et tant pis pour les courses . Et que je tolère mieux les insects malgré tout.  

D'une part ma vision c'est tout de meme un peu élargie je pense, j'ai tissé d'autres liens et connaissances qui me poussent à regarder derriere , au delà de la premiere impression  , pour chercher ce qui est caché et souvent essentiel .

C'est la raison pour la quelle des aspects de la nature reviennent régulièrement dans mes images . Un rappel aux liens étroits et souvent oubliés qui nous avons avec la nature , une tentative de voir derriere les motifs, la recherche de lois communes à toute la création pour nous comprendre mieux et aller de l'avant 

Vous étés les bienvenus : à rejoindre ma liste de contact privés  

Gioia

S'entreiner à regarder - Croquis pourquoi ? #7

Ajouté le 13 juil. 2019

(Suite de l'article précédent)

....

En tant qu'artiste, je peux vous dire : Que les jours peuvent devenir mois et les mois des années avec une grande facilité . 

Et que cela arrive à chacun de nous même pour ce que nous aimons le plus . Pourquoi ? 

Parce que le contact avec l'âme et avec sa véritable essence ne devient fluide qu'avec l'entraînement quotidien, les athlètes me comprennent parfaitement . 

Parce que nous devons renouveler notre courage de regarder en nous-mêmes. À chaque fois .

Parce que rien n'est acquis pour toujours, rien ne reste fixe et tout bouge et se transforme.

Les artistes ne sont JAMAIS épargnés par cette vérité et ceux qui disent le contraire vous mentent .

Nous sommes tous pareils en ce sens

Vous étés les bienvenus : à rejoindre ma liste de contact privés  

Gioia



Créé avec Artmajeur